Toute première fois... toutoute première fois...

Diantre. Je viens de passer des mois à vivre l'expérience la plus folle et la plus exceptionnelle qu'il m'ait été donnée de vivre. J'y ai laissé des plumes, des cheveux et des bouts d'ongles, c'est sûr. Mais boudiou que c'était bon. Incroyable. Dense. Dur. Doux. Fort...

Que les fans de E.L. James se calment à la seconde, nulle trace ici de sangle ou de jean déchiré (quoi, je dois bien en avoir porté un une fois ou deux) ni d'activité sexuelle d'aucune sorte (non je ne préciserai rien) l'expérience dont je parle est purement cérébrale, même si - je l'avoue - totalement jouissive.

J'ai écrit mon premier livre.

Oui.

Aussi incroyable que ça puisse paraître, j'ai écrit mon premier livre. Ce qui sous entend des feuilles papier reliées, avec une couverture, un maison d'édition, une dédicace et des remerciements. Oui, tout ça !!

Il ne s'agit pas d'un roman, j'en suis désolée pour ceux qui l'attendent que je sais teeeeeeellement nombreux (quoi ? Si c'est vrai !!!) ou d'un recueil de [mode mégalo on] mes chefs d'oeuvre [mode mégalo off], mais du point de vue de la patiente engagée que je suis sur le "comment on vit l'endométriose en vrai, dans nos corps et dans nos têtes". Car pour ceux qui ne le savent pas, ma vraie activité (pas lucrative du tout puisque je suis bénévole) est l'engagement sans faille pour la connaissance et la reconnaissance de l'endométriose. J'ai fondé il y a quelques années maintenant un mouvement pour travailler dans ce sens, et il se trouve qu'il a pris une dimension ahurissante depuis quelques mois. Les projets s'enchaînent, les possibilités aussi, et je me retrouve plongée dans un tourbillon aussi excitant qu'épuisant. Mais la cause avance. Parfois doucement, parfois par bonds successifs plus ou moins grands. J'apprends beaucoup, je m'améliore, enfin j'espère. Je découvre aussi que même là règnent l'adversité, la jalousie, la méchanceté gratuite et les trahisons. C'est moins fun, vraiment. Heureusement qu'autour de moi j'ai désormais une équipe géniallissime qui me porte autant que je l'aime.

Mais au milieu de tout ça, soudain, une bulle est apparue. Un rêve. Un mail d'une maison d'édition prestigieuse qui s'intéresse à nous, à moi.

Et me voilà plongée dans l'aventure que je fantasme depuis ma plus tendre enfance : l'écriture. Mais pas celle d'articles virtuels livrés à l'anonymat du net et soumis au dieu Commentaire. Non, celle confiée à une vraie pro, bardée d'expérience, qui me fait travailler, réfléchir, repenser mes phrases, mes tournures et mes mots. Et alors, sous mes yeux ébahis naît un texte beau, simple, vrai dont je n'arrive pas à croire que je suis l'auteure... Et d'ici quelques temps il sera livré à un public et à d'autres professionnels...

Cette semaine j'ai découvert la couverture entière, avec mon nom tout en haut, et le nom de la maison d'édition tout en bas. Marie-Anne Mormina - Editions Fayard.

Hier, j'ai reçu les premières épreuves, ce qui veut dire le format papier mis en page exactement comme si c'était un livre, mais pas relié ni découpé. 

Comment décrire l'émotion ressentie ? Comment expliquer le mélange de soulagement, de joie, de fierté et de peur qui a pris possession de tout mon corps ?

Car ce livre, que j'ai écrit avec mes tripes, le jour, la nuit, depuis plusieurs mois, ne me raconte pas moi. Il raconte toutes les Endogirls. Alors soudain j'ai peur. Peur qu'elles ne s'y reconnaissent pas. Peur qu'elles se sentent trahies. Peur qu'elles soient déçues.

Verdict dans quelques semaines...

D'ici là, je sais déjà que ça me manque terriblement, même si le travail n'est pas totalement fini. Alors, comme me l'a soufflée mon adorable éditrice à l'humour inégalable, je vais continuer, en parlant d'autres choses, de ce que je racontais jusque là. Peut-être en finissant La Guitare Sèche et le Balcon déjà... En rêvant que peut-être un jour, j'écrirai un article disant "je viens d'écrire mon premier roman"...


Psst... Aidez-moi à développer ce blog en cliquant juste en-dessous sur un des petits boutons pour le partager sur vos réseaux sociaux ou en le recommandant à vos amis par mail ! 

Share this:

, , , ,

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire